ADIEU

Toi je te rend hommage
En paix, reposes toi au dessous des nuages
Mais ne t’inquiètes, jamais on ne t’oubliera
Enfants que nous sommes, tu étais notre parent

Toi qui a été respecté
Par Socrate et d’autres dont leurs têtes ont été coupées
Toi avec qui on parlait point de violence
Le mal était rare car tu partais à sa chasse

Une chasse dont tu étais la seule arme
Raillante et tranchante des mauvaises âmes
Tu faisais bien vivre les fillettes
Ta disparition nous embête

Gloire à toi
Non à ceux qui t’ont usé et fait de toi sans toit
En paix reposes toi dans ces ténèbres
Nous au dessus, on te couvre du soleil par des arbres

Va!! Va affirmer ce que tu as fait
Mais nous dénoncerons ceux qui t’ont griffé
Nous dirons au bon Dieu que les fortunés t’ont gommé
Pour placer en eux une vie d’assassinat, d’escroquerie en pleine liberté

Hassane le nègre ( Mtcezo Horajda MiMtcezo Horajda MillerMtcezo Horajda MillerMtcezo Horajda Miller

Publicités

VOYAGE

Le temps s’en va
Les étoiles aussi se lassent
Et je fais naufrage dans mes pensées
Car, dans mes souvenirs, je tente de te rencontrer
Comme tu es partie si tôt
Je n’ai un jour arrivé à filer le manteau de ton corps
Même pour une fois dans la durée
Aujourd’hui, je fais naufrage dans mes pensées!

Tu m’as condamné dans une oubliette
Comme Toussaint au château de Joux
Où, je n’ai jamais vu le jour
Depuis le jour de ton embarquement
Voici mon ombre, mon seul ami
Ami dans ma joie, comme dans ma tristesse
Instaure un duo
Pour subsister à la longueur de ton absence
Ce voyage dans mes souvenirs nous a démantelé
Et a écrasé moi et mon second à la seconde
Je ne t’ai pas effacé, tu es toujours là, vivante,
Cachée au plus profond de moi
Maintenant je fais naufrage dans mes pensées!

Tu as toujours l’emprise de mon cœur
Nonobstant la distance, nonobstant le temps
Ton temps me harcèle
Comme après chaque rendez-vous
Tu m’as confié la forme de tes hanches
Tu m’as laissé le goût de tes lèvres
Comme la nuit qui a jeté sa marque
Sur les murs rigides du temps
Seule déesse de ma vie
Tu m’as largué sans que je n’ai pas terminé ma prière

Je fais naufrage dans mes pensées
Et l’existence me trahit

Je ne veux plus continuer ce fantasme
Je ne veux plus continuer ce voyage
Alors, je vais à mon tour trahir l’existence…

©Nikcriture PLUME